CONTRE LA DICTATURE DE L'ÉCONOMIE,

LUTTONS POUR LA DICTATURE DE NOS BESOINS!


500 ans de capitalisme, c'est 500 ans de misère, de famine, de guerres, d'exploitation... bref de destruction de l'humanité et de sa planète.

"Mondialisation", "Nouvel Ordre Economique", "Globalisation", "Capitalisme à visage humain",...

De nouveaux mots pour cacher l'invariance d'un système qui ne peut proposer que:
* toujours plus de profit pour les bourgeois,
* toujours plus de misère pour les prolétaires.

Toi prolétaire à qui on fait réclamer un capitalisme plus "humain", tu ne fais que l'aider à se maintenir comme système d'exploitation et tu agis contre notre classe.

Toi prolétaire, qui te laisse promener à Seattle, Davos, Prague..., tu auras de la désillusion d'abord, de la misère ensuite et des massacres enfin.

Le FMI, la BM, l'OMC ne sont que la pointe de l'iceberg qui masque les rapports quotidiens d'exploitation. C'est pour cela qu'on ne peut pas combattre les politiques de ces institutions de l'Etat mondial sans combattre les fondements mêmes du capitalisme dans la lutte quotidienne contre "notre propre bourgeoisie".

La lutte du prolétariat en Equateur, au Venezuela, en Indonésie... contre les mesures d'austérité du FMI, c'est une lutte contre toute la bourgeoisie.

Soutenir réellement la lutte de nos frères de classe, c'est développer, renforcer et coordonner notre action directe contre "notre propre bourgeoisie"!

Organisons nous-mêmes nos luttes, en dehors et contre tous les partis et organisations bourgeoises!

Organisons-nous classe contre classe!

Imposons la frontière de classe partout où on essaye de nous faire marcher sous le même drapeau que celui de la bourgeoisie:

Prolétariat contre bourgeoisie!

Le capitalisme ne peut qu'engendrer la misère et la guerre. Que ces combats ponctuels ne nous détournent pas de la seule perspective qui s'impose si nous voulons vivre:

L'économie est malade? Achevons-la!

Vive la révolution sociale mondiale!

Groupe Communiste Internationaliste (GCI)